lundi 7 août 2017

Des preuves d'un avant Big-bang dans les données des détecteurs d'ondes gravitationnelles ?

Le Dr Olivier Minazzoli répond à Futura-Sciences

Roger Penrose, grand mathématicien et physicien britannique, est le défenseur d'une théorie dans laquelle le Big-bang ne serait pas à l'origine de l'univers, mais serait en fait le rebond d'un ancien univers qui serait d'abord passé par une phase de contraction.
 
Dans un de ses derniers articles, il suggère que les détecteurs d'ondes gravitationnelles LIGO auraient d'ores et déjà observé des conséquences de cette théorie. Mais rien n'est moins sûr, comme l'explique l'astrophysicien monégasque Olivier Minazzoli à la revue en ligne Futura-Sciences.
 
 
 

Pour plus d’informations :

- Dr Olivier Minazzoli, Chargé de Recherche au Centre Scientifique de Monaco, Université Côte dAzur, OCA, CNRS, Artemis, 06304 Nice, France

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer