mardi 9 janvier 2018

La Gazette de Monaco - Janvier 2018

Les ciseaux moléculaires aux services de la science

L’ablation d’un organe est un moyen pour en déterminer la fonction. Un principe identique est appliqué aujourd’hui pour étudier le rôle des gênes, comme l’explique le professeur Denis Allemand.

 

Afin de déterminer la fonction d’un organe, les physiologistes peuvent en pratiquer l’ablation. C’est avec cette méthode que la découverte de l’insuline, une hormone qui provoque la diminution de la concentration du glucose sanguin, a été réalisée. En 1889, deux médecins allemands, les docteurs Oskar Minkowski et Josef von Mering pratiquent une ablation du pancréas, un organe normalement connu pour secréter le suc pancréatique, nécessaire à la digestion.

Cette pancréatectomie provoque une forte augmentation de la glycémie, laissant supposer que le pancréas est à l’origine de la sécrétion d’une hormone hypoglycémiante. Celle-ci sera isolée et caractérisée au début des années 1920 par le chirurgien canadien Frederick Banting, qui obtiendra le Prix Nobel en 1923 pour cette découverte qui révolutionnera la médecine. Les biologistes moléculaires font aujourd’hui de même pour étudier le rôle des gènes : ils tentent de les supprimer eux-mêmes, ou de supprimer les protéines dont la synthèse est régulée par ces gènes pour en déterminer le rôle ou guérir des pathologies.

Professeur Denis Allemand

Directeur scientifique du Centre Scientifique de Monaco

La Gazette de Monaco - Janvier 2018 page 1/2

La Gazette de Monaco - Janvier 2018 page 2/2