lundi 14 mai 2018

L’équipe « Mécanismes de résistance aux thérapies ciblées » reçoit un don

Pour la troisième année consécutive, la Fondation Flavien a remis le 19 avril 2018 un chèque d’un montant de 100 000 € à cette équipe du CSM

La cérémonie s’est déroulée en présence de MM. Stéphane Valéri (Président du Conseil National et parrain de la Fondation Flavien), Didier Gamerdinger (Conseiller de Gouvernement – Ministre des Affaires Sociales et de la Santé), Christophe Prat (Directeur Général du Département de l’Intérieur), Jacques Pastor (Adjoint au Maire de Monaco) ainsi que des Professeurs Patrick Rampal (Président du CSM) et Denis Allemand (Directeur Scientifique du CSM) et du Dr Gilles Pagès (Directeur de Recherche INSERM).

© CSM
Remise du chèque de 100 000 euros. De gauche à droite Denis Maccario (président de la Fondation Flavien), Jacques Pastor (Adjoint au Maire de Monaco), Didier Gamerdinger (Conseiller de Gouvernement – Ministre des Affaires Sociales et de la Santé), Denis Allemand (Directeur Scientifique du CSM), Gilles Pagès (Directeur de Recherche INSERM), Vincent Picco (Chargé de Recherche au CSM), Noah (Membre Actif de la Fondation Flavien), Marina Pagnuzzi (Technicienne au CSM), Patrick Rampal (Président du CSM), Luna (Membre Active de la Fondation Flavien), Christophe Prat (Directeur Général du Département de l’Intérieur), Stéphane Valéri (Président du Conseil National et parrain de la Fondation Flavien).

Ce soutien financier permet à la fois à l’équipe du CSM de disposer d’un poste de technicien à plein temps et d’acquérir de l’équipement et du consommable de recherche pour supporter un projet qui porte sur les cancers du cerveau appelés médulloblastomes. Cette pathologie touche en très grande majorité les enfants, avec un pic d’incidence situé autour de 5 ans. Bien que le taux de guérison de certains types de ces cancers ait augmenté de manière spectaculaire au cours des dernières décennies, nombre de familles sont toujours confrontées aux conséquences dramatiques de l’échec thérapeutique. De plus, les séquelles laissées par des traitements chirurgicaux extrêmement invasifs ainsi que par les radio- et chimiothérapies altèrent fortement la qualité de vie présente et à venir des jeunes patients.

Depuis maintenant plus de deux ans, le Centre Scientifique de Monaco et la Fondation Flavien ont uni leurs efforts pour apporter leur pierre à l’édifice de la lutte contre les cancers pédiatriques. Forte de son expertise dans le domaine des traitements visant à « étouffer » les tumeurs en les privant de leur vascularisation (traitements « antiangiogéniques ») et du considérable soutien financier apporté par la Fondation Flavien, l’équipe menée par le Dr. Gilles Pagès a relevé le double défi de tenter de découvrir des traitements efficaces contre les tumeurs et présentant une toxicité plus faible que les traitements actuels. Au cours de la soirée organisée à l’occasion de la remise du chèque, le Dr. Vincent Picco, Chargé de Recherche au CSM en Biologie Médicale, a présenté les résultats les plus significatifs déjà obtenus dans le cadre de ce projet. Ceux-ci montrent qu’une molécule appelée axitinib, déjà utilisée chez l’adulte, tue efficacement les cellules de médulloblastome tout en épargnant les cellules saines. 

© CSM
Présentation par Vincent Picco des avancées scientifiques réalisées dans le cadre du projet financé par la Fondation Flavien.
© CSM
Equipements acquis au cours de l’année 2018 et cofinancés par la Fondation Flavien. Deux équipement lourds ont été financés : un « vibratome », appareil permettant de réaliser des coupes de tissus vivants et un trieur de cellules en flux qui permet de caractériser et isoler des populations ou des cellules individuelles en fonction de leurs propriétés moléculaires (cofinancement Gemluc).

De plus, les résultats précliniques générés par l’équipe du CSM suggèrent que cette même molécule pourrait effectivement ralentir la croissance de tumeurs de type médulloblastome. Toutes ces avancées ont d’ores et déjà fait l’objet d’une présentation devant les spécialistes, cliniciens et chercheurs, participant à la 13ème biennale de Cancérologie à Monaco.
Avec l’aide de ses nombreux collaborateurs extérieurs, l’équipe s’attèle pour cela à consolider ses données précliniques dans le but de diffuser ces avancées au travers d’une publication scientifique ainsi que dans l’espoir, à terme, d’apporter une nouvelle arme à l’arsenal thérapeutique déjà utilisé dans la lutte contre cette terrible pathologie.

 


Pour plus d’informations, consulter www.centrescientifique.mc ou contacter :

- Pour le CSM : Dr. Vincent Picco, Chargé de Recherche dans l'Equipe 'Mécanismes de résistance aux thérapies ciblées', Département de Biologie Médicale, Centre Scientifique de Monaco (vpicco@centrescientifique.mc)

- Pour la Fondation Flavien : M. Denis Maccario, Président (denis@fondationflavien.com)