mercredi 13 juin 2018

Publication scientifique en Biologie Marine - Équipe d'Écophysiologie

Contrôle de la croissance des coraux : le rôle du Nickel et de l'Urée

Les coraux scléractiniaires tropicaux synthétisent un squelette de carbonate de calcium (CaCO3) à travers un processus appelé calcification, ou biominéralisation. Mis bout à bout, les squelettes des différentes espèces de coraux forment les récifs coralliens qui peuvent avoir plusieurs milliers de kilomètres de long (2600 km pour la Grande Barrière de Corail d’Australie, 1500 km pour le récif barrière de Nouvelle-Calédonie). L’architecture tridimensionnelle des coraux procure des niches écologiques à de nombreuses espèces qui y trouvent nourriture et protection. Actuellement, la calcification corallienne, ou en d’autres termes la croissance des récifs, est sévèrement impactée par les changements climatiques et la pollution. Il est donc urgent d’identifier les facteurs environnementaux qui pourraient stimuler cette calcification. Pour cela, nous avons mené une étude qui a évalué les rôles de l’urée et du nickel dans la calcification corallienne.
Nickel et urée sont potentiellement deux facteurs clés pour la calcification des coraux. En effet, pour élaborer leur squelette, les coraux ont besoin de calcium et de carbone inorganique dissous. L’urée, qui est excrétée par les poissons et autres organismes coralliens, peut être absorbée par les coraux et peut donner, après hydrolyse, du carbone inorganique et de l’ammonium, tous deux indispensables pour la calcification. Le nickel est rejeté dans l’environnement par lessivage des sols en latérites. Il est indispensable pour la formation de l’uréase, qui est l’enzyme nécessaire à l’hydrolyse de l’urée.
Dans ce travail, nous avons montré que l’enrichissement de l’eau de mer en nickel ou en nickel + urée, permettait de doubler le taux de calcification des coraux. Ainsi, les récifs qui contiennent beaucoup de poissons, ou ceux qui se trouvent près des mines de nickel, comme ceux de la Nouvelle Calédonie, peuvent tirer profit de ces composés pour augmenter leur calcification et lutter contre le changement climatique.

© L. Courtial
Récifs coralliens de Hienghene - Nouvelle Calédonie

Biscéré T., Ferrier-Pagès C, Grover R, Gilbert A, Rottier C, Wright A, Payri C,Houlbrèque F (2018). Enhancement of coral calcification via the interplay of nickel and urease. Aquatic toxicology 200 : 247-256. 


 Pour plus d’informations, consulter www.centrescientifique.mc ou contacter :

- Dr Christine Ferrier-Pagès, Directeur de Recherche, Responsable de l’équipe d'Ecophysiologie, Département de Biologie Marine, Centre Scientifique de Monaco (ferrier@centrescientifique.mc)

 

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer