mercredi 3 octobre 2018

Le Dr Hilmi, invitée à la conférence scientifique UNESCO

Conférence internationale « De la COP21 à la Décennie des sciences de la mer pour le développement durable des Nations Unies (2021-2030) », organisée par la COI-UNESCO et la Plateforme Ocean et Climat

Le Dr Hilmi a été invitée en tant que conférencière et experte à participer à la conférence internationale « De la COP21 à la Décennie des sciences de la mer pour le développement durable des Nations Unies (2021-2030) », organisée par la COI-UNESCO et la Plateforme Ocean et Climat.

Depuis la COP21, de nouvelles connaissances ont amélioré notre compréhension des interactions entre les océans, le climat et la biodiversité. La conférence visait à synthétiser les progrès scientifiques récents sur les interactions entre les océans et le climat, à évaluer les dernières tendances océan-climat dans le contexte d'une action accrue des océans, et à réfléchir aux moyens de passer « de la science à l’action ». Organisé autour de quatre sessions, l'événement a rassemblé des scientifiques de différentes disciplines, de la société civile, des entreprises, des décideurs et des entités des Nations Unies, afin de partager leur expertise sur les questions liées aux océans et au climat.

L’intervention de Nathalie Hilmi a eu lieu lors de la session N°2 portant sur « Une perspective d'organisation internationale sur les connaissances sur l'océan, le climat et la biodiversité ».

Les processus intergouvernementaux tels que le GIEC et l'IPBES jouent un rôle clé dans la transmission des dernières données scientifiques disponibles aux décideurs. Les évaluations régionales et sous-régionales de l'IPBES fournissent des options potentielles de réponse politique à la dégradation de l'environnement côtier et marin. L’intégration des océans dans l’Accord de Paris a conduit à la création d’un groupe de travail au sein du GIEC pour la préparation d’un rapport spécial sur l’océan et la cryosphère dans un climat en évolution. Que peut-on faire d'autre pour renforcer l'interface science-politique ? Cette séance comportait des contributions d’acteurs clés de la communauté scientifique sur la manière de parvenir à une perspective intégrée sur l’océan, le climat et la biodiversité.

L’intervention de Nathalie Hilmi portait sur « La dimension humaine de l’impact du changement climatique sur les océans - Des services écosystémiques aux objectifs de développement durable ».

- Programme de la Conférence COI-UNESCO du 10 au 11 septembre 2018

Les Drs Hilmi et Masson-Delmotte à la table des orateurs durant la Session "Une perspective d'organisation internationale sur les connaissances sur l'océan, le climat et la biodiversité".
Les participants à la session 2 « Une perspective d'organisation internationale sur les connaissances sur l'océan, le climat et la biodiversité »

 


Pour plus d’informations, consulter www.centrescientifique.mc ou contacter :

- Dr Nathalie Hilmi, Responsable de la thématique Economie Environnementale du Centre Scientifique de Monaco (hilmi@centrescientifique.mc)

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer