Présentation / Activités

Dédié à la recherche scientifique, fondamentale et appliquée, les travaux développés par les équipes du Centre Scientifique de Monaco sont regroupés en trois départements. La préoccupation primaire des chercheurs de ces départements est d’étudier les bases du fonctionnement des organismes dans le but de mieux comprendre, et donc de mieux anticiper, les effets des stress environnementaux (Physiologie de la Conservation) ou de traitements thérapeutiques (Biologie Translationnelle). La proximité des chercheurs favorise des échanges riches qui devraient faire émerger de nouvelles idées aux frontières des disciplines.
La juxtaposition de ces différentes équipes au sein d’un même établissement rend possible la création de programmes interfaces prometteurs et originaux, utilisant par exemple le corail pour mieux élucider par exemple les mystères du vieillissement. Le Centre possède une large attractivité internationale avec plus de 70 collaborateurs venus depuis 2013, date d’installation du CSM dans ses nouveaux locaux du Quai Antoine Ier, de 15 pays (dont Europe, USA, Japon, Australie, Nouvelle-Zélande, Palau, Brésil, Caraïbes, Canada, Oman, Arabie Saoudite…).
 

Le Département de Biologie Marine
Spécialisé dans le domaine d’étude des Coraux et des récifs coralliens, ce département comprend les deux équipes « historiques » du Centre Scientifique de Monaco, l’Équipe de Physiologie et Biochimie et l’Équipe d’Écophysiologie et Écologie, créées au début des années 1990. Une thématique d’Économie de l’environnement permet d’aborder l’aspect socio-économique des changements climatiques. La complémentarité des compétences au sein de ce Département permet de développer une recherche interdisciplinaire du plus haut niveau scientifique allant du gène à l’écosystème en intégrant la dimension socio-économique.

Le Département de Biologie Polaire
Créé en 2010 dans le cadre d’un Laboratoire International Associé (LIA BioSensib 647 – CSM – CNRS – Univ. de Strasbourg), ce département apporte les bases scientifiques pour l’utilisation des manchots comme indicateur des changements au sein des écosystèmes polaires.

Le Département de Biologie Médicale
Ce département associe de façon étroite la recherche fondamentale et la recherche clinique sous la forme de trois activités :

  1. Un Pôle de Santé Humaine regroupant une agence de moyens destinée à développer des projets de recherche clinique en Principauté de Monaco au sein du Centre Hospitalier Princesse Grâce (CHPG) et des deux cliniques, l'Institut Monégasque de Médecine du Sport (IM2S) et le Centre Cardio-Thoracique de Monaco (CCM) et un centre collaborateur de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) sur la Santé et le Développement Durable.
  2. Un Observatoire international sur la Drépanocytose, "Monacord".
  3. Quatre équipes de Recherche translationnelle : 
  • deux équipes spécialisées dans l'étude des propriétés métaboliques des cellules cancéreuses et le développement de thérapies innovantes visant à réduire le métabolisme de la cellule cancéreuse en inhibant sa vascularisation ou sa nutrition : « Mécanismes de résistance aux thérapies ciblées » et «  Hypoxie tumorale et métabolisme ».
  • une équipe spécialisée dans l’étude des interactions entre le microbiote intestinal et le système immunitaire et le rôle des probiotiques « Écosystèmes et Immunité »,
  • une équipe créée dans le cadre d’un Laboratoire International Associé avec l’Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines : « Biothérapies Appliquées aux Handicaps Neuromusculaires » (LIA BAHN).